Se mettre à son compte en micro-entreprise, fausse bonne idée !

Micro-entreprise démarches

Pendant longtemps le marché du travail en France a résisté au “Pay as you go” des pays anglo-saxons, mais il semblerait que la formule fasse de plus en plus d’adeptes, du côté des entreprises mais aussi des salariés qui veulent devenir indépendants.

Tout est une question de cotisation

Pour le devenir, ils vont devoir choisir un statut juridique, soit le portage salarial ou la micro-entreprise. Si en théorie, les deux permettent de lancer son activité rapidement, dans la pratique, le quotidien d’un salarié porté et d’un auto-entrepreneur ne se gère pas vraiment de la même façon.

En effet, un salarié porté confie la gestion administrative et comptable à un tiers en l’occurrence la société de portage qui va lui verser un salaire après s’être acquittée des charges sociales et patronales. Il lui restera un salaire net d’environ 50% du CA mais il sera mieux couvert notamment au niveau du chômage. Vous pouvez déclencher sous conditions vos droits à la fin de chaque mission. Le Pôle emploi vous verse vos indemnités sur la base d’un salaire journalier de référence. Vous ne restez pas sans argent. Merci la convention collective du 22 mars 2017.

 L’indépendant chez Freedom Portage bénéficie de tous les dispositifs sociaux des salariés: Chômage, maladie, mutuelle, retraite, congés payés, droit à la formation, frais professionnels etc…

Quant à notre auto-entrepreneur, il aura une recette nette plus importante car il va payer moins de charges à l’URSSAF, en moyenne 22% de son CA, cependant, il aura une protection sociale de base, assurance maladie, vieillesse, et maternité. Il n’échappera pas non plus aux différents impôts sur le revenu et taxes. C’est un calcul à faire ! mais un choix aussi.

Tout est une question de choix de vie

Le salarié porté va libérer du temps sur les tâches à réaliser, “Time is money”. Il faut savoir que l’auto-entrepreneur doit faire ses comptes par lui même, faire ses factures, ses relances, les contrats de prestation, les obligations comptables, l’ouverture d’un compte bancaire, la gestion de la trésorerie, les déclarations à l’URSSAF, RSI, caisse de retraite, assurance professionnelle, et j’en passe. Il n’y a qu’à constater la multiplication des groupes d’entraides présent sur Facebook, sur le sujet. Pendant ce temps, contrairement aux salariés portés, l’auto-entrepreneur, n’est pas entrain de faire de la prospection de nouveaux clients, pourtant ce sont bien les missions auprès des entreprises qui vont lui apporter des euros, et non les tâches administratives, ni comptables qui sont souvent une source de stress.

Passer par une structure de portage salarial est un gage de confiance auprès de l’entreprise cliente mais c’est aussi pour l’indépendant un soutien en cas de conflit avec elle. Vous sortez de l’isolement pour rejoindre la communauté Freedom portage. Vous êtes en position de force pour négocier le tarif de vos prestations.

C’est donc la somme de ces nuances qui changent tout dans le quotidien d’un salarié porté. Il peut se concentrer sur son cœur de métier, profiter de sa famille et de ses amis , et développer son portefeuille de clients en toute sécurité 😉

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x