Consultant indépendant portage salarial

Consultant gagnant !

Le contexte

De plus en plus de professionnels choisissent de mettre leur expertise à disposition des entreprises via des prestations de consulting.

De plus en plus d’entreprises pensent leur développement et leurs besoins en termes de « missions » et s’orientent vers des prestataires plutôt que vers l’embauche de salariés.

C’est donc un marché en plein développement.

Aux Etats Unis, La proportion des freelance est passée de 7 à 35% en 20 ans et leur développement est tel qu’ils représenteront la majorité de la population active dans moins de 10 ans. D’ores et déjà, dans des sociétés telles que Google, comme chez la plupart des startup, leur nombre dépasse celui des salariés.

Les missions de Freelance progressent de plus de 10 % l’an en France, facilitées par l’apparition récente de plateformes internet proposant d’une part des missions aux consultants et d’autre part des compétences aux entreprises.

Dans ce métier ouvert aux débutants aussi bien qu’aux séniors, les opportunités sont nombreuses et la dynamique attractive.

Les restrictions et limites 

Les consultants sont, le plus souvent, sollicités pour des missions de courte durée, rarement renouvelées, les plaçant dans des situations précaires (intermissions prolongées).

Les entreprises règlent généralement leurs factures à 60 jours de la fin de l’exécution de la mission, exposant le consultant à ces retards voire aux risques de non-paiement.

Symbole glorieux d’indépendance, le Freelance est également martyre de ce statut :

isolé, seul à assumer toutes les fonctions d’une entreprise (prospection, négociation, contractualisation, facturation, recouvrement…), il doit remplir les obligations administratives et déclaratives de toute entreprise, sans pour autant bénéficier de prestations et garanties sociales décentes en regard de ses cotisations.   

A tout cela, s’ajoute le risque d’un « décrochage » technologique ou commercial du fait des difficultés d’accès à la formation.

Assimiler le statut de consultant ou Freelance à celui de micro-entrepreneur est une erreur et une méconnaissance des alternatives.

  • Le portage salarial est LA solution

Preuve de l’attractivité de ce statut : le nombre de consultants en portage salarial évolue trois fois plus vite que celui des indépendants.

L’indemnisation des intermissions par Pôle emploi constitue un élément non négligeable de cette attractivité, mais l’argument majeur est sans doute la liberté et le gain de temps que confère l’absence de toute contrainte administrative, déclarative et comptable.

Les comparatifs montrent que le surcroît de charges sociales subi par le salarié est plus que compensé par les prestations sociales dont il bénéficie (Pôle Emploi, régime général SS, retraites, mutuelle…).

Le versement du salaire avant le règlement de la facture par l’entreprise cliente (sous réserve de sa solvabilité) supprime le délai d’attente et le risque de non-paiement.

FREEDOM : LE CHOIX FREELANCE GAGNANT

Freedom au travers de son offre de mise en relation :

– accompagne ses Freelance, les crédibilise et s’attache à développer leur valeur ajoutée.

– fait leur promotion, leur publicité, leur prescription

et consacre des moyens significatifs au développement de leur activité et à l’optimisation de leur valeur ajoutée.

Avec l’offre de garantie des Freenautes, Freedom ouvre à ses Freelance l’accés à des clients à fort potentiel de valeur ajoutée.

Prêt à vous lancer ?