fbpx

Ce qui motive les cadres à adopter le portage salarial !

cadres portage salarial

Les nouvelles formes d’emploi dont le portage salarial, ont ouvert de nouvelles perspectives d’indépendance aux cadres. Suite à ce constat l’Apec a cherché au travers d’une étude à appréhender les motifs de ce changement de trajectoires.

Tout d’abord parlons chiffres ! La microentreprise, le portage salarial, le temps partagé… suscitent un intérêt certain chez 7 cadres en poste sur 10. Ces aspirations sont partagées par l’ensemble des cadres interrogés : toutes classes d’âges confondues, des cadres avec une charge de famille, aux cadres en fin d’activité professionnelle et globalement par les plus jeunes.

Leurs motivations :

Ils sont à la recherche d’un mode de production alternatif au salariat. Ils aspirent à retrouver une certaine autonomie dans leur travail et une meilleure conciliation avec leur vie privée. Ils veulent gérer leur temps avec des horaires flexibles et avoir la possibilité de s’organiser selon leurs impératifs familiaux ou personnels, même si la charge de travail peut-être plus chronophage. La possibilité de travailler de chez soi et ainsi réduire le stress et le temps perdu dans les transports, est aussi envisagée.

Stop au salariat

Ce qui pousse un cadre vers l’indépendance est le sentiment de ne plus progresser dans ses fonctions ou attributions, à cela s’ajoute l’impression de ne pas avoir de perspectives d’évolution. Pour certains, ils ne partagent plus la vision ou l’orientation stratégique de l’entreprise portée par la hiérarchie ou l’encadrement. Dans d’autres cas, c’est à la suite d’une rupture professionnelle subie et la difficulté de retrouver un poste salarié.

Les facteurs de réussite :

L’ensemble des cadres interrogés ont pu concrétiser leur projet parce qu’ils se trouvaient dans un environnement favorable, susceptible d’amortir cette prise de risque. Le soutien parental, en nature (hébergement, aide administrative…) ou financier pour les plus jeunes, est essentiel. La présence d’un conjoint actif salarié est aussi un gage d’assurance. Le fait de ne pas avoir de charge familiale est aussi appréhendé comme un facteur de sécurisation.

Le portage salarial

La principale inquiétude des cadres est le manque de protection sociale. Le portage salarial ouvre le droit à cette assurance (santé, indemnisation chômage, retraite), contrairement à la micro-entreprise.

Nous pouvons distinguer deux types de cadres portés, les premiers par opportunité et les seconds par défaut.

Il y a les cadres experts du secteur des services, ou du conseil, dans le domaine du numérique par exemple qui sont à la recherche d’optimisation statutaire et d’une plus grande autonomie dans l’organisation de leur activité.

Et les seconds, des micro-entrepreneurs repentis après une expérience négative du RSI, des cadres qui sont dans une période de transition ou de chômage, en milieu ou fin de carrière, ou recherchant un accompagnement administratif ou commercial.

 Beaucoup des cadres expriment le besoin d’un accompagnement personnalisé, c’est pourquoi nous nous efforçons chez Freedom Portage , d’avoir un suivi régulier de tous nos portés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *